Merci pour votre prise de contact Adeline Louis s'engage à vous contacter sous les 48 heures

Vos coordonnées

Votre demande est incomplète.
Merci de contrôler l'ensemble des champs obligatoires avant de valider !

Merci d’indiquer le créneau
auquel vous désirez être rappelé(e)

Merci pour votre prise de contact Adeline Louis s'engage à vous contacter sous les 48 heures

Adeline Louis, avocate au Barreau de Lyon

Etre rappellé(e)

Les expertises :
Point par point

Adeline LOUIS est compétente pour solutionner les litiges internes à la société qui surviennent au cours de sa vie courante (désaccords entre associés ou avec le dirigeant) ou lors d'opérations de restructuration, de croissance externe, etc.

Domaines d'intervention

  • Conflits entre associés
  • Responsabilité du dirigeant
  • Révocation injustifiée du dirigeant
  • Contentieux liés à la cession ou au rachat

Cas concrets

  • Réponse à la défiance des actionnaires minoritaires envers l'actionnaire majoritaire et dirigeant

    Des associés minoritaires demandent à l'actionnaire majoritaire et dirigeant de leur rendre des comptes sur ses actions, ils estiment qu'il a excédé ses pouvoirs et qu'il a agi dans son intérêt personnel et non dans l'intérêt de la société. Ils souhaiteraient le révoquer de ses fonctions et demander à ce qu'il rembourse personnellement le préjudice causé à la société.

    Conseil du dirigeant, Adeline LOUIS a démontré que les actions qui lui étaient reprochées rentraient dans le cadre de ses fonctions telles que fixées dans les statuts et qu'elles avaient profité à la société.

    Elle a conseillé à son client de fournir aux associés minoritaires les informations qu'ils étaient en droit d'obtenir au titre de leur droit d'information, ce qui a permis de les rassurer et de rétablir le dialogue et la confiance entre eux.

    Lire le cas Fermer le cas
  • Mise en jeu de la garantie d'actif et de passif suite au rachat du capital social d'une société

    La société F. a acheté la majorité du capital social d'une société spécialisée dans les travaux publics.

    En reprenant la comptabilité de son prédécesseur, le dirigeant de la société F découvre l'existence d'un important passif social dont il n'avait jamais été informé. Il s'aperçoit aussi que le chiffre d'affaires réalisé par la société est bien moins élevé que prévu.

    Adeline LOUIS lui a conseillé de mettre en jeu la garantie d'actif et de passif que le vendeur lui avait consentie.

    Elle a veillé à ce que les conditions de forme et de délais de mise en cause de cet acte soient bien respectées et a aidé sa cliente à chiffrer avec précision le préjudice qu'elle subissait.

    Grâce à son argumentaire et aux preuves récoltées, le Tribunal a condamné le vendeur à réparer le préjudice causé à la société, à lui payer des intérêts de retard et des dommages et intérêts pour résistance abusive, et à prendre en charge une partie importante de ses frais d'avocat.

    Lire le cas Fermer le cas
  • Sanction du refus abusif de réitérer un compromis de vente

    Une société qui a signé un compromis d'achat tente de se dégager de son engagement en faisant jouer la condition suspensive d'obtention d'un financement.

    Le vendeur souhaite réitérer la vente ou au moins percevoir l'indemnité d'immobilisation qui était prévue pour le cas où l'acheteur refusait d'acheter alors qu'il avait bien obtenu son prêt bancaire.

    Adeline LOUIS a démontré que le prêt sollicité par l'acheteur avait été refusé uniquement parce qu'il n'avait pas répondu aux demandes de précisions des banques.

    Le Tribunal a jugé que la condition suspensive n'avait pas été remplie par la faute de l'acheteur, qu'il a condamné à payer l'indemnité d'immobilisation au vendeur : ce dernier a donc été indemnisé de son préjudice et a pu vendre son bien à un acheteur fiable.

    Lire le cas Fermer le cas

N’hésitez pas à découvrir toutes les expertises d’Adeline Louis en cliquant sur les liens ci-dessous